jeudi 3 mai 2007

Destricted : unique, audacieux, explicite !



Destricted est un projet cinématographique qui compose avec art, cinéma et sexe.
A travers sept courts-métrages, des réalisateurs et artistes soulèvent des questions telles que : l'art peut-il être pornographique ?

Votre avis ?


Dans "We Fuck Alone" de Gaspar Noé, Katsumi, ou plutôt Katsuni, intervient de manière indirecte : elle joue dans un porno maté par un "fucker alone". Une jeune femme se masturbe avec son ours en peluche...


Des extraits vidéo et interviews ici
Un autre extrait vidéo ici accompagné d'une critique cinglante !

Mon avis est plus tempéré, j'ai apprécié le culot de l'avoir fait et de soulever des questions sur le traitement artistique du porno qui reste une vraie question.


Les 7 films : "Balkan Erotic Epic" de Marina Abramovic, "Hoist" de Matthew Barney, "Sync" de Marco Brambilla, "Impaled" de Larry Clark, "Death Valley" de Sam Taylor Wood, "We Fuck Alone" de Gaspar Noé, "House Call" de Richard Price.

1 commentaire:

Toxic-Tears a dit…

Pour répondre à ta question même si je n'aimerai pas savoir que mes proches matent des pornos, j'apprécierai que l'on rouvre à Paris les cinés avec des scéances pornographiques, parce que ce n'était pas considérer alors comme totalement vulgaire, je pense que ce qui se diffuse sur le net, choque ou plait, et ne montre aucun art, juste des gens qui se bourrent, alors que certains films récèlent bien plus de sensualité, tout en montrant des scènes vraiment crus, et ceux là devraient avoir leur place au cinéma. Et être fréquentés par tout le monde, et pas seulement des personnes avides de sexe sous toutes ses formes.